Vous êtes propriétaire de sites web, webmaster ou simplement désireux d’améliorer la visibilité du site de votre entreprise dans Google ? Voici la marche à suivre

C’est quoi le référencement Google : définition

Définition du référencement Google

Dans un monde en digitalisation croissante, la visibilité est devenue un besoin crucial pour résister à la concurrence et booster la croissance de vos activités grâce au web.

Heureusement, elle peut être obtenue grâce à la maîtrise des techniques de référencement.

Le référencement Google, c’est un ensemble de moyens et de techniques mis en œuvre dans le but de faire apparaître un contenu web dans les résultats de recherche ou d’y améliorer son positionnement.

Le but de cette pratique est donc d’assurer la présence et la visibilité de vos contenus web sur le moteur de recherche le plus célèbre, ce dernier représentant plus de 92% du volume total des recherches.

En fait, les moteurs de recherche fonctionnent comme une grosse bibliothèque numérique qui reçoit plusieurs fois par jour des visiteurs cherchant des informations spécifiques.

Ces derniers posent une question à la « bibliothèque » qui, après avoir examiné leur intention de recherche, leur fournit en retour une série de réponses triées par ordre de pertinence.

Ainsi, pour chaque requête lancée par un internaute, il aura environ 10 réponses naturelles sur une “SERP” (Search Engine Research Page) sans compter les liens payants (annonces). En cliquant sur la page 2, vous aurez accès à d’autres liens et ainsi de suite…

Votre job, lorsque vous faites du référencement, consiste à faire en sorte que Google présente votre contenu web parmi les meilleurs résultats, sinon à la première position, pour des requêtes portant sur les mots-clés intéressants pour votre activité.

Et devinez où il fait bon se retrouver, pour un site web ? On vous le donne en mille !

La différence entre référencement organique et référencement payant sur Google

La différence entre le SEO et le SEA

Si vous vous êtes déjà demandé comment les annonces qui apparaissent sur certaines pages de résultats de votre recherche sont arrivées là, la réponse est simple : en mettant la main au portefeuille.

La recherche payante… est donc payante, comme son nom l’indique ! Vous devez enchérir sur des mots clés afin que votre annonce apparaisse pour ces termes.

Le référencement dit “naturel” ou le SEO, quant à lui, est gratuit (même s’il faut du temps et des efforts pour améliorer votre classement).

Le SEO consiste donc à optimiser votre site pour les algorithmes de Google afin qu’il apparaisse plus haut dans les résultats de recherche.

Comme le référencement naturel peut prendre un certain temps avant de produire des résultats, le SEA (les Google Ads) est souvent considéré comme un moyen plus rapide de se faire remarquer sur le géant des moteurs de recherche, via le système Adwords, ou encore l’investissement dans les publicités local services de Google pour un bon positionnement de votre site en local et pour une clientèle de proximité.

Cependant, les deux types de référencements (gratuit et payant) peuvent tous deux être des moyens efficaces d’atteindre des clients potentiels.

Dans cet article, nous ferons le focus sur le référencement non payant et sur ce que vous pouvez travailler par vous-même, ou avec l’aide d’un référenceur SEO.

Comment fonctionne le moteur de recherche Google ?

Le moteur de recherche Google s’apparente à une gigantesque base de données composée de plusieurs milliers de liens qui dirigent vers des pages de sites internet.

Ces données sont ajoutées dans la base de données par un mécanisme connu sous le nom d’indexation.

Qu’est-ce que l’indexation dans le référencement Google ?

L'indexation des pages web dans Google

Il s’agit du procédé par lequel les robots de Google parcourent de façon automatique le web à la recherche de nouvelles données à intégrer.

Ils crawlent les sites internet à la recherche de pages modifiées ou de nouvelles pages ajoutées, afin de mettre à jour la base de données du moteur de recherche.

Lorsqu’une page web est présente dans les résultats du géant de la recherche, on dira que la page a été indexée.

C’est la première étape à franchir pour être visible, c’est-à-dire la première phase du référencement.

En principe, moteur de recherche finit toujours par identifier tout seul les nouveaux sites web créés et les indexer… mais cela peut prendre du temps (et il devient de plus en plus exigeant !)

Alors au lieu d’attendre plusieurs jours voire semaines pour l’indexation, donnez un coup de pouce en suggérant un passage sur votre site avec un sitemap, qui sera soumis à la Google Search Console.

Un sitemap est un fichier dans lequel vous donnez des informations sur les pages, vidéos, images ou autres fichiers présents sur votre site.

Le travail d’optimisation

Travail d'optimisation SEO des pages web dans Google

L’indexation d’une page web ne suffit pas, on l’a vu.

Il faut qu’elle soit bien positionnée dans les résultats de recherche pour attirer plus de trafic.

On en vient à la deuxième étape de la visibilité, l’optimisation via le référencement naturel.

Puisque Google met sa base de données (composée de liens internet naturels) à jour de manière constante, aucun site web ne peut se prévaloir d’une position définitive dans les SERP s’il ne remplit pas les conditions nécessaires pour la mériter.

Le classement des pages web se fait par thématique, en fonction de la pertinence des informations qu’ils contiennent et d’un certain nombre de critères qui ne sont pas liés au contenu.

Considérant que pour chaque secteur et pour chaque niche, il y a plusieurs milliers de sites web concurrents, le SEO est un combat contre l’invisibilité. 

La question est donc de savoir quoi faire pour que votre site soit bien positionné… 

Les techniques et stratégies pour optimiser son référencement Google

Techniques d'optimisation pour le référencement Google

Pour améliorer le classement de vos pages web sur le plus célèbre des moteurs de recherche, voici les aspects sur lesquels vous devez vous pencher.

1. Pour votre référencement Google, optimisez votre site pour les mobiles

Soigner la version mobile pour le référencement sur Google

Au cours des dernières années, le volume des recherches mobiles a connu une croissance exponentielle ! Depuis 2015, plus de recherches sont effectuées chaque jour sur les appareils mobiles que sur les ordinateurs de bureau (Source).

Avec des tendances de recherche mobile à la hausse, il est important que vous optimisiez votre site Web pour l’expérience de l’internaute en vous assurant qu’il peut facilement naviguer dans cette version.

C’est ce qui se nomme une bonne expérience de l’utilisateur ou “UX” et cela implique d’avoir plusieurs versions de chaque page, qui s’affichent différemment selon que l’on utilise un ordinateur de bureau ou un smartphone.

Assurez-vous que les images web sont optimisées correctement pour éviter les images floues/pixelées lors de leur chargement sur les petits écrans également.

L’utilisation de techniques de conception réactive permet de s’assurer que les pages s’affichent exactement comme elles le devraient, quel que soit l’appareil à partir duquel l’internaute navigue, ce qui lui donnera envie de rester.

Un excellent point aux yeux de la multinationale de Mountain View !

2. Le nom des fichiers image

Le nom des fichiers image en référencement Google

Vous insérez des images dans vos pages ? Alors n’oubliez pas de leur donner un nom !

L’idéal est d’utiliser un nom court contenant les mots-clé pertinents par rapport à l’image et à votre sujet bien entendu, sans oublier de bien remplir la balise “ALT”,  qui permet de décrire une image aux robots, personnes malvoyantes ou encore personnes utilisant un navigateur n’affichant pas certaines images.

Un exemple pour votre balise ALT ? Préferez la phrase : “Cake au citron meringué” à “Cake”, uniquement. Quand au nom de l’image, vous vous servirez de tirets entre les mots : “Cake- citron-meringué” fera parfaitement l’affaire.

Cette bonne façon de décrire les images facilite la tâche des moteurs de recherche comme les robots d’exploration lorsqu’ils déterminent si une image doit faire partie de leur index et donne des chances d’être référencé dans Google Images.

Vous pouvez également ajouter un texte descriptif sous chaque image, ce qui contribue à renforcer l’engagement des lecteurs qui souhaitent en savoir plus.

3. Les textes d’ancrage pour un bon référencement sur Google

Textes d'ancrages et référencement Google

Le texte de l’ancre – ou texte du lien – est le contenu visible et cliquable d’un lien.

Il est généralement d’une couleur distincte de celle du texte adjacent et est généralement souligné. Un bon texte de lien informe le visiteur de votre page du sujet sur lequel il va tomber en cliquant sur votre lien.

En utilisant correctement votre libellé d’ancrage, vous aidez les moteurs de recherche en leur fournissant un contexte (ce qui est une bonne pratique !) et multipliez les chances que votre lien soit cliqué.

Une bonne optimisation des textes d’ancrage peut également contribuer à augmenter le trafic et les conversions en guidant les internautes vers certaines zones de votre site.

Un exemple ? Le voici : comment concevoir au mieux vos textes d’ancrage pour le référencement !

4. Vérifiez les fonctionnalités de votre site

Référencement Google et site web à jour

Une note de mauvaise qualité est donnée sites web qui présentent des signes de défaillance technique (erreurs 404, liens brisés, pages orphelines, redirections défectueuses,…) qui nuisent à l’expérience utilisateur.

Si le bouton de paiement électronique de votre site E-commerce ne fonctionne pas, les images ne se s’affichent pas, si votre site a un temps de chargement médiocre sur mobile, si votre thème n’est pas responsive design, alors, vous devriez vite revoir votre copie car cela risque de nuire à votre référencement général…!

Un bon référencement commence par des fonctionnalités techniques en état de marche. Et le moteur de recherche de Mountain View offre une série d’outil gratuits dont il serait dommage de se priver.

Si vous ne vous y connaissez pas suffisamment, faites appel à un spécialiste ou posez votre question en bas de cet article dans la zone de commentaires.

5. Du contenu original et actualisé

Sur internet, le contenu est roi. Sur Google, c’est un pilier principal du référencement.

Une bonne stratégie de contenu repose sur la recherche de sujets, la conception d’un calendrier éditorial et le choix d’un format (article de blog, livre blanc, vidéos, etc.) pour chaque page web, et correspondant parfaitement à l’intention de recherche liée à une requête.

Pensez à publier régulièrement : garder votre site à jour permet d’inciter les robots d’indexation à y faire un tour régulièrement..

Les usagers cherchent toujours à obtenir les informations les plus actualisées, et Google cherche à leur plaire (ça, vous l’avez compris !)

C’est pourquoi vous devez maintenir votre contenu à jour pour leurs requêtes : tenez un calendrier pour l’update de vos contenus, insérez des images récentes, vérifiez le contenu des concurrents et modifiez les dates lors de l’année nouvelle.

Exemple : “Les meilleures montures de lunettes en 2023” deviendra “Les meilleures montures de lunettes en 2024” dès janvier 2024.

Envoyez un signal de nouveauté, de récence aux moteurs de recherche.

Assurez-vous de ne pas copier des sites existants. C’est illégal et cela peut vous valoir une pénalité Panda :  votre page pourrait se voir déclassée pour une durée indéterminée.

6. Du contenu attrayant, avec les bons mots-clé

« Pour être visible dans les résultats de Google, une page doit avoir du texte appeal ». 

Olivier Andrieu.

Pour que vos contenus portent, construisez vos textes de qualité, bien rédigés, clairs et utiles autour du champ lexical relatif au sujet de votre page

Cela implique de rédiger vos pages web d’une certaine façon, mais aussi – idéalement – des billets de blog et des articles sur des sujets pertinents et avec des mots clés en lien.

Une façon simple de procéder consiste à utiliser des outils de recherche de mots clés, qui peuvent vous aider à créer un texte utile autour de phrases ou de termes particuliers que les gens peuvent taper dans leur navigateur lorsqu’ils recherchent des informations sur divers sujets/produits/services.

Trouvez les bons mots-clés (principaux, secondaires, à longue traîne) pour chaque texte et insérez-les de façon raisonnable.

Mais… “raisonnable”, ca veut dire quoi ?

Il n’y a pas de règle à ce sujet, mais la question simple à vous poser est : est-ce digeste pour le lecteur ? Car c’est à vos lecteurs que vous devrez penser en premier lors de votre rédaction web, et pas à faire plaisir aux robots (enfin, en tous cas, uniquement !)

L’autre aspect à ne pas négliger, c’est la qualité de l’organisation et de la structure de vos contenus : supprimez ou retravaillez toutes les pages zombies de votre site (pages qui ne génèrent pratiquement pas de trafic pendant une année), car elles affectent la “puissance” de votre site en général. Qualité avant quantité. 

Vous vendez des produits via un site E-commerce ?

N’hésitez pas à fournir un maximum de photos avec une présentation détaillée, des spécifications techniques, quelques liens vers d’autres références, telles que des sites de fabricants et des évaluations… Soyez exhaustif 

Le nombre de mots dans le texte de votre page compte-t-il ?

Voila un débat qui fait rage dans le monde du SEO, puisque certaines études prouveraient qu’il faut atteindre un nombre d’entre 1000 et 2000 mots par page pour bien se classer. 

Mais malgré ce qu’en pensent certains, les producteurs de contenu n’ont pas à créer du contenu long à chaque fois pour aider au classement d’une page. John Mueller de Google a par ailleurs déclaré que le nombre de mots n’est pas un facteur de classement pour l’algorithme de recherche.

Conclusion : s’il est clair que rédiger un article, une fiche produit ou une page de vente de 100 mots n’est pas conseillé, veillez surtout à coller parfaitement à l’intention de recherche (parfois les internautes ont juste besoin d’un contenu court et concis au lieu d’un guide de 4000 mots) et à couvrir au mieux le sujet.

7. Structurez vos balises Hn

Les balises Hn en référencement Google

Structurez vos textes avec les balises Hn (H1, H2, … jusqu’à H6) pour permettre un affichage mieux organisé. En plus de faciliter la lecture et d’aérer le texte, cela permet aux robots de mieux comprendre vos contenus.

Le principe est le suivant : chaque page doit contenir une seule balise H1, le titre de la page.

Ensuite, chaque sous-titre portera la balise H2. Chaque H2 peut ensuite être subdivisé en des H3 et chaque H3 en des H4. Cette hiérarchisation donne une logique, ce qui est également une bonne pratique dans votre référencement

On revoit ses cours de dissertation !

8. Optimisez vos balises Title

Optimiser les balises Title pour le référencement Google

Les moteurs de recherche ne lisent pas les contenus comme les humains. Ce sont les balises méta qui leur permettent de comprendre le contenu des pages web.

La balise Meta Title : c’est cette balise qui apparaît en bleu sous forme de lien cliquable sur les SERPs. 

Votre balise Meta Title doit être unique, explicative, pertinente et courte (environ 65 caractères) pour ne pas être coupée dans les SERPs.

9. Optimisation de votre méta-description

la méta description en référencement Google

Pour que votre site Web soit mieux classé dans les résultats des moteurs de recherche, il est important d’optimiser la méta-description de chaque page.

Ce texte apparaît sous le lien lors de l’affichage des pages Web dans les SERP de Google et contribue à inciter les internautes à cliquer.

Veillez à ce qu’il ne contienne pas d’erreurs ni de fautes de grammaire, ce qui pourrait nuire à son score de qualité auprès de Google et décourager les internautes de visiter votre site !

Le texte doit être suffisamment court pour que les lecteurs sachent exactement quel type de contenu existe sur une page Web donnée, mais aussi suffisamment descriptif pour qu’ils comprennent s’il s’agit de quelque chose qui leur plaira ou non.

Vous avez une excellente méta-description ? Il sera alors plus probable que les internautes cliquent sur votre site Web plutôt qu’un autre.

Vous disposez de 160 caractères maximum, assurez-vous de les utiliser à votre avantage et consultez cet article approfondi pour apprendre à en tirer profit. Certains plugins SEO permettent de les rédiger facilement, n’hésitez pas à les installer sur votre site.

Vous avez un site en WordPress ? Vous trouverez via ce lien les meilleurs plugins pour vous aider dans votre référencement organique.

10. Soignez vos formats d’URL

La structure d'url en référencement Google

Lors de la création de votre site, il est important d’optimiser la structure de chaque URL afin que les robots des moteurs de recherche puissent les explorer correctement.

Cela implique l’utilisation de liens permanents qui sont plus faciles à mémoriser pour les visiteurs et à partager avec d’autres personnes en ligne, ainsi que pour les robots Web comme Googlebot qui utilisent ces mêmes URL dans leur indexation.

Si les URL sont générées de façon automatique, leur format n’est généralement pas optimisé par défaut. Modifiez-les : chaque URL doit être courte et simplement configurée.

Lorsque vous les concevez, veillez à ce qu’il y ait une url canonique, c’est-à-dire de référence (au cas où un contenu doit être publié à différentes URL),  qu’elles contiennent des mots-clés pertinents, mais aussi suffisamment descriptifs pour que les internautes sachent ce qu’elles proposent (par exemple, le nom du produit ou le titre de l’article).

Ces pages doivent être faciles à retenir ou  rapides à taper si quelqu’un veut les visiter à partir d’un résultat de recherche ou d’un autre site web.

Idéalement, des URLs ne devraient jamais changer. On les choisirait tout de suite correctement formatées, avec les bons mots-clé (bien que cela n’ait qu’une influence mineure) et on y toucherait plus… sauf que cela est rarement possible !

Essayez de les concevoir au mieux dès la conception du site. Et si vous devez tout de même changer l’URL d’une page publiée, pensez à faire une redirection pour faciliter la tâche aux internautes et aux robots.

11. Prenez soin de la structure de votre site

Tout consultant ou agence web marketing vous le dira : en dehors du contenu, il est important que l’arborescence de votre site soit optimisée.

Plus simplement, les internautes et les robots d’indexation doivent pouvoir passer explorer votre site web facilement. Pour leur faciliter la navigation, vous pouvez notamment insérer un fil d’Ariane sur le site.

Quant à la rapidité ; une page web optimisée doit pouvoir s’afficher complètement en moins de 2,5 secondes. Si vos pages prennent plus de temps à se charger, il faudra en améliorer la vitesse.

12. Réalisez un maillage interne

Le maillage interne en référencement Google

Lorsque vous essayez d’optimiser la structure de liens internes de votre site, il est important de relier entre elles des pages qui sont pertinentes…

C’est ce que l’on aeppelle le maillage interne.

Les liaisons et leur description seront cohérentes et suffisamment informatives pour que les internautes comprennent exactement où ils aboutiront lorsqu’ils cliqueront sur un lien (par exemple, vos articles de blog de la même catégorie).

Ces stratégies font partie d’un bon référencement “On site”.  

13. Exploitez le netlinking

Référencement Google Netlinking

Également connu sous les noms de linking externe ou de linkbuilding, le netlinking est une technique SEO visant à accroître la popularité d’une page web aux yeux des moteurs de recherche dans le but d’améliorer son positionnement. Il fait partie de ce que l’on nomme le SEO hors-page.

Vous pouvez acheter des backlinks, faire du linkbaiting, etc.

Cependant, la meilleure manière de faire du netlinking est de négocier avec des propriétaires de sites non concurrents (sites référents) afin qu’ils insèrent les liens de vos pages dans leurs contenus.

Plus il y a de liens qui redirigent vers votre site (des backlinks), plus Google considérera que vous avez de la popularité.

Il faut cependant que la thématique des sites partenaires en question soit vraiment proche de la vôtre et aient un minimum de popularité. De plus, les ancres doivent être descriptives du contenu.

Pensez enfin à diversifier vos sources : il est préférable d’obtenir un backlink de différents sites référents que d’en obtenir plusieurs d’un même..

De temps à autre, il faudra que vous vérifiiez la qualité de vos backlinks pour votre SEO Google.

Assurez-vous qu’ils existent toujours et qu’ils sont toujours pertinents. Vérifiez aussi s’il y a des backlinks indésirables qui dirigent vers vos pages et signalez-les via la Google search console.

14. Les réseaux sociaux pour augmenter la popularité de vos pages web

Si les réseaux sociaux n’affectent pas directement le référencement, il ne faut pas négliger leur importance sur l’augmentation du trafic et de votre notoriété.

En effet, les partages de liens sur les réseaux sociaux vous rendront plus populaire.

Cela incite plus d’internautes à aller rechercher votre nom dans Google pour en savoir plus. Beaucoup de noms de produits ou de marques ont été recherchés sur Google parce que des internautes ont vu une image ou une publication qui en parle sur Facebook, sur Pinterest, sur Instagram, sur YouTube, etc.

Bref, on ne néglige pas ces canaux.

15. Profitez du format vidéo pour votre classement de votre site sur Google

SEO Google format vidéo

Chacun ses goûts mais le format vidéo a beaucoup de succès depuis plusieurs années auprès des internautes…

Plus facile à consommer, rapide, synthétique et animé, il ne manquera pas de donner un avantage à votre présence web.

Vous possédez un Blog individuel ou un Blog pour votre entreprise ? Alors pensez à transformer vos articles en vidéos ou à en intégrer dans leur contenu. 

De plus, les vidéos peuvent aussi vous faire grappiller plusieurs places dans Google grâce à sa section SERP interactive que l’on nomme le Carrousel vidéo.

16. Exploitez les données Google Analytics pour un SEO performant

Google Analytics pour SEO

Peut-être êtes-vous déjà familier avec Google Analytics pour votre site web, sinon, installez-le au plus vite.

Cet outil gratuit fourni par le moteur de recherche vous fournira une foule d’informations sur vos visiteurs et aidera à élaborer une stratégie de contenus gagnante pour attirer les internautes sur votre site web et chercher à ce qu’il y restent.

C’est le but !

Découvrez ici les données intéressantes de Google Analytics pour aider à l’optimisation du positionnement de votre site.

17. Ne désespérez pas !

Un petit clin d’œil pour ceux qui se sentiraient perdus devant l’immensité et la technicité du travail : le monde ne s’est pas fait en un jour et le domaine du référencement est chronophage et complexe.

Il requiert de nombreuses années d’expérience et une formation continue dans le domaine, tant les évolutions vont vite…

N’hésitez pas à demander conseil à notre agence qui vous proposera un mini audit gratuit, vous guidera sans engagement, et pourra évaluer la quantité de travail à réaliser, ainsi que son ordre de priorité suivant vos moyens.

Référencer son site sur Google gratuitement  : c’est possible ?

Référencement google gratuit

En fait… Cela dépend de ce que l’on entend par référencement gratuit. Généralement, le référencement dit “gratuit” consiste dans un premier temps à faire indexer son site par Google.

Bref, annoncer vous-même au moteur de recherche que votre site est en ligne et s’assurer qu’il figure bien dans sa bibliothèque.

Mais après commence la “guerre” du positionnement car vous savez maintenant qu’il ne sert pas à grand chose que vos pages se classent en 10ème page des résultats de recherche lorsque l’on tape une requête en lien…

Néanmoins, vous pouvez déjà commencer à mettre en œuvre quelques étapes incontournables en suivant ces conseils sur le référencement gratuit.

Comment mesurer son référencement Google ?

Analyser son référencement google

Voilà, vous avez mis tous ces conseils en place pour classer vos pages au mieux sur le moteur de recherche. 

Ensuite, il vous sera utile de vérifier si vos efforts portent leurs fruits et de réajuster le tir si besoin. Mais que mesurer, pour voir votre progression ?

La première chose à faire sera de suivre l’évolution du positionnement de vos pages web : gagnent-elles en position à la suite de vos améliorations, stagnent-elles ou… pire :  y-a-t-il des chutes ?

Sachez aussi qu’une chute ne signifie pas nécessairement une mauvaise stratégie de votre part, mais peut être que vos concurrents ont ‘mis le paquet” pour vous dépasser. Et oui, dans beaucoup de secteurs, la lutte est sans merci !

Il existe pour cela une multitude d’outils destinées au référencement naturel, pour suivre l’évolution de vous mots-clé. On citera bien entendu les incontournables (et onéreux) Semrush, Ahrefs…

En plus démocratiques, vous trouverez le petit tool SEO Mangools, beaucoup plus accessible et assez ergonomique.

Une seconde façon d’analyser le succès de votre référencement sur Google consiste à vérifier le trafic qui arrive sur votre site à partir des moteurs de recherche. Comme conseillé ci-dessus, utilisez Google Analytics pour suivre ce trafic et voir s’il augmente ou diminue.

Un autre KPI encore à prendre en compte pour déterminer les résultats de vos efforts en de SEO est de vérifier les backlinks entrants sur votre site web.

Cela indique combien d’autres sites Web établissent des liens vers le vôtre et peut être un indicateur de popularité et de qualité de votre contenu.

Ils augmentent ? C’est plutôt bon signe !

A nouveau ici, les outils spécifiques pour le référencement devraient vous renseigner, mais si vous désirez le surveiller gratuitement, rendez-vous dans l’onglet “liens” du menu de gauche de votre Google Search Console.

Et le référencement local ?

Référencement Google business profile

Parfois négligé, le référencement local sur Google est une stratégie qui peut augmenter de manière drastique vos chances d’être vus sur un internet de proximité.

Après tout, près des trois quarts des consommateurs utilisent des cartes pour rechercher des entreprises locales. 

Le principe est donc de faire en sorte que votre site soit en bonne position sur la liste pour les requêtes géolocalisées.

Pour optimiser votre site pour le référencement local, inscrivez-vous sur Google My Business/Business profile (ce qui assurera votre présence sur Google Maps) et insérez des éléments qui indiquent votre rayon d’action dans votre méta description ainsi que dans vos pages web. 

Des phrases telles que « restaurant à Bruxelles… » dans vos balises de titre, H1, H2 ou contenus textes contribueront de manière bénéfique à votre référencement local.

Dans la mesure du possible, inscrivez-vous dans des annuaires spécialisés et assurez-vous de garder constamment vos informations à jour.

Dernier conseil : veillez à alimenter votre fiche Business Profile en avis (positifs, c’est encore mieux !), ce qui jouera également un rôle favorable.

Référencement Google : conclusion

Voilà donc l’essentiel à savoir pour réussir son référencement Google. Aucun aspect n’est à négliger lors de votre audit puis de vos optimisations. 

Veillez à ce que chaque paramètre soit travaillé, aussi bien le contenu que la technique ou encore le netlinking. Continuez à produire régulièrement du contenu nouveau, de qualité et optimisé sur les bons mots clés.

Du travail, c’est certain, mais voir grimper vos pages web dans les classements des SERPs en vaut la peine en matière de retour sur investissement sur la durée.

Un coup de main ?

SEO, création de sites, social média ou rédaction web ? N’hésitez pas à demander conseil. Mon équipe et moi sommes à votre disposition pour une consultation sans engagement !

Share This