Vous connaissez certainement déjà le “copywriting”, le “storytelling”, mais que signifie ce nouvel anglicisme webmarketing ? Examinons de plus près en quoi cela consiste et jetons un œil aux meilleures pratiques pour un UX Writing performant !

Qu’est-ce que le UX Writing ? Définition

UX Writing définition

Largement utilisée pour optimiser et améliorer l’expérience utilisateur (UX), cette pratique vise à communiquer clairement avec les utilisateurs d’un produit.

En tant qu’utilisateur, vous appréciez un langage simple et direct, n’est-ce pas ? Et bien l’UX Writing vise à créer des contenus qui véhiculent une image cohérente et convaincante des produits et des services d’une entreprise.

Un peu d’histoire !

Histoire de l'UX Writing

Le concept de UX Writing est devenu un élément essentiel de la conception d’interfaces numériques au cours de la dernière décennie. Il est apparu en réponse à la nécessité croissante de créer des expériences utilisateur cohérentes, intuitives et engageantes.

Mais qu’est-ce que cela veut dire…?

En fait, l’UX Writing se concentre sur l’utilisation de mots et de phrases stratégiquement choisis pour guider les utilisateurs tout au long de leur parcours sur une plateforme numérique (que ce soit une application mobile, un site web ou un logiciel).

Cette approche est apparue avec l’évolution des interfaces utilisateur, passant des interfaces graphiques aux interfaces conversationnelles et basées sur la voix.

En 2013, lorsqu’Apple a lancé son assistant virtuel Siri, l’importance de la rédaction adaptée à l’expérience utilisateur a été mise en évidence.

Depuis, de nombreuses entreprises ont commencé à comprendre l’impact que des mots bien choisis pouvaient avoir sur les utilisateurs : l’UX Writing est devenue une discipline à part entière, avec des professionnels spécialisés dans la création de messages qui améliorent la navigation, l’interaction et l’engagement des utilisateurs sur ces interfaces…

Pourquoi investir dans l’UX Writing ?

Avantages de l'UX writing

Parce que les entreprises doivent offrir une expérience utilisateur qualitative et se démarquer de la concurrence.

Le rôle de la rédaction UX est crucial dans la création de parcours utilisateurs fluides et intuitifs : en utilisant les bons mots et les bonnes phrases, les entreprises peuvent guider les utilisateurs à chaque étape.

Des messages clairs aident les utilisateurs à naviguer plus facilement dans les fonctionnalités, à effectuer des actions souhaitées et à résoudre d’éventuels problèmes.

Le but est de ne pas les perdre en chemin, au risque de les voir “décrocher” de votre site internet pour aller voir ailleurs !

Dès lors, en investissant dans l’UX Writing, les marques peuvent améliorer considérablement la convivialité de leurs produits et services, ce qui se traduit par une satisfaction accrue des utilisateurs et une fidélité à long terme.

Mais ce n’est pas tout : cette discipline est également importante pour le référencement naturel sur Google (SEO).

Depuis sa mise à jour de 2021 (Core Update), l’algorithme de Google met l’accent sur la rapidité des pages, la sécurité, la navigation sur mobile et sur une bonne ergonomie. Or, des facteurs tels que la mise en page et l’écriture UX influencent fortement le comportement de l’utilisateur sur une page web

S’ils génèrent de la confusion et de l’incertitude, le taux d’abandon de panier ou le taux de rebond sont élevés, ce qui est un mauvais signal aux yeux du moteur de recherche.

Les limites actuelles de l’écriture UX

Bien que l’UX Writing soit devenu une pratique essentielle dans la conception d’interfaces numériques, il existe encore certaines limites…

Tout d’abord, la traduction et l’adaptation de l’UX Writing dans différentes langues et cultures peuvent poser des défis…

Les jeux de mots, les expressions idiomatiques et les nuances linguistiques peuvent être difficiles à transposer avec précision, ce qui peut entraîner une perte d’impact et de clarté dans les messages destinés à des ;

De plus, la rédaction UX se concentre principalement sur le texte, ce qui signifie qu’elle ne prend pas en compte d’autres aspects tels que les éléments visuels, la mise en page ou l’interaction avec les éléments graphiques des pages d’un article de Blog ou d’un site web.

Autre élément encore : l’UX Writing peut être limitée par les contraintes techniques des plates-formes et des appareils. Par exemple, sur les interfaces basées sur la voix, les mots peuvent ne pas être suffisants, car des éléments tels que la tonalité, le rythme et l’intonation jouent un rôle crucial.

Une expérience utilisateur idéale nécessite donc une approche holistique, intégrant de manière coordonnée tous les éléments de conception.

Malgré ces limites, l’UX Writing continue d’évoluer et de s’adapter pour répondre aux besoins changeants des utilisateurs et des technologies. On n’en est qu’aux débuts !

Quid du métier d’UX writer ?

Le métier d'UX Writer

Depuis peu, le métier de rédacteur UX est à la mode. Vous n’en avez sans doute jamais entendu parler !

Par sa formation de base en journalisme, de régent en langue française ou tout autre métier de la communication, il est expert en écriture.

Son objectif principal ? La conception de contenus textes conviviaux et intuitifs, tout en fournissant des informations pertinentes aux utilisateurs.

Pour être un bon UX writer, il faut être en mesure de comprendre rapidement les besoins et objectifs des utilisateurs, et de délivrer des messages adaptés aux attentes.

Un brin de psychologie est nécessaire !

Au niveau des compétences, ce professionnel possèdera une excellence rédactionnelle, une bonne connaissance des expériences clients et la capacité à produire une qualité éditoriale, dont la lecture est agréable.

Il travaille souvent en étroite collaboration avec des designers web, des développeurs ou autres équipes sur la conception des produits. Bref, l’un des nombreux spécialistes du digital marketing 2.0.

Il aura des connaissances poussées en stratégie commerciale, en communication pour créer une narration sur les produits ou services en ligne et maîtrisera les règles de rédaction web.

Enfin, il saura comment concevoir des textes pour amener le visiteur à effectuer une tâche plus facilement sur un site web ou une application.

Parce qu’augmenter le taux de conversion, c’est bien ce que la plupart des entreprises recherchent, et son travail y contribue.

Quel genre d’outils sont utilisés en écriture UX ?

Outils de rédaction UX

Pour tester l’efficacité des microcopies, des outils de prototypage et de wireframing sont utilisés, tels que Sketch, Figma ou Adobe XD. Ils permettent de créer des maquettes interactives pour évaluer comment les mots s’intègrent dans le design global de l’interface.

Des outils de collaboration et de gestion de projet, tels que Trello sont utilisés pour faciliter la communication entre les membres de l’équipe, suivre les tâches et assurer une gestion efficace du processus d’écriture UX. Ces outils contribuent à optimiser le workflow.

Des plateformes gratuites existent également ; l’on peut penser notamment à Material Design de Google, qui aide à réflechir à la création de contenus comme les aime le plus célèbre des moteurs de recherche.

Pour la conception de textes de tous types, les UX writers pourront se servir des nombreux outils de rédaction générés par l’intelligence artificielle.

Ces derniers sont devenus des aides incontournables pour combattre le syndrome de la page blanche en copywriting. Il n’y a qu’à voir le succès qu’ils remportent.

Bonnes pratiques pour une rédaction UX efficace

Bonnes pratiques de l'UX writing

Lorsqu’il s’agit de créer une expérience utilisateur convaincante, il existe plusieurs bonnes pratiques pour une rédaction de contenu “user experience friendly”.

1. La clarté dans les messages :

Utilisez des termes simples et concis pour éviter toute confusion et faciliter la compréhension.

Chaque mot doit avoir sa place. Exit des mots et tournures inutiles, qui peuvent gêner l’utilisateur et favoriser l’incompréhension.

Exemple : “Supprimer le document téléchargé ?”

Contre exemple : “Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce livre téléchargé ?”

2. La cohérence :

Assurez-vous d’utiliser le même ton de voix (celui lié à l’identité de votre marque) et d’appliquer un style d’écriture uniforme dans toutes les interactions.

Un exemple d’incohérence est le remplacement d’un mot par un autre : si vous décidez de nommer quelque chose “programmation” dans une partie de l’interface, ne l’appelez pas “réservation” dans d’autres.

Cela va de soi.

3. L’inclusivité :

Essayez d’utiliser un langage neutre en genre et évitez les termes stéréotypés ou discriminatoires.

De plus, il est crucial de fournir des microcopies utiles et informatives, avec des mots d’action clairs pour guider les utilisateurs dans leurs interactions et fournir des informations contextuelles pour les aider à prendre des décisions.

Qu’est-ce que la microcopie ?

La microcopie UX est constituée de petits mots et de petites phrases que vous rencontrez sur un site web, dans une application, une fiche produit, ou sur internet en général : légendes, boutons, signalement de Cookies, messages d’erreurs…

4. De l’empathie :

Mettez-vous à la place de l’utilisateur et essayez de comprendre ses besoins, ses préoccupations et ses objectifs. Lorsque le vocabulaire utilisé par le système correspond à celui de l’utilisateur, ce dernier se sent compris et en confiance.

Posez-vous les questions suivantes : Quels sont les éléments susceptibles d’intéresser l’utilisateur sur cette page ? Qu’est-ce qui pourrait le gêner ? Cette partie est-elle assez claire ?…

Pensez davantage à ce dont votre buyer persona a besoin de savoir qu’à ce que l’entreprise a envie d’exprimer. Bref, n’oubliez pas la “human touch” !

5. L’impératif :

Utilisez plutôt l’impératif pour donner un ton plus vif à votre texte et attirer l’attention de l’utilisateur.

Exemple : “Enregistrez vos changements avant de continuer.”

Contre exemple : “L’utilisateur devrait enregistrer les changements avant de continuer.”

6. La première personne du singulier :

Employez le “je” quand une action relève de l’initiative de l’utilisateur : ce pronom donne un sentiment d’interaction personnelle avec le système.

Exemple : “En appuyant ici, je consens à la mise à jour du logiciel.”

Contre exemple : “En appuyant sur ce bouton, vous consentez à la mise à jour du logiciel.”

7. Les appels à l’action :

Les usagers malvoyants se servent d’un lecteur d’écran pour comprendre les contenus, il faut dès lors veiller à ce que tous les types d’utilisateurs puissent comprendre les CTA (Call To Action) qui se trouvent sur la page, même si un lecteur d’écran lit le texte.

Exemple : “En savoir plus sur la charte de bonne conduite”

Contre exemple : “En savoir plus”

8. Evitez le jargon

Supprimez les termes trop techniques, employez des mots familiers et compréhensibles. Il est particulièrement important d’éviter le jargon dans les messages d’erreur (qui sont, en plus, particulièrement énervants pour les novices ! )

Exemple : “Erreur de connexion : Vous avez saisi un mot de passe incorrect”

Contre exemple : “Code 1985 : erreur”

9. Le principe de la pyramide inversée :

La pyramide inversée est une méthode permettant aux communicants de fournir les informations capitales d’un sujet dans les phrases initiales (débutant par la règle des 5W), alors que la partie inférieure de la pyramide illustre les informations secondaires.

En effet, si une information importante est placée trop loin dans un texte, elle risque de ne pas être lue (les lecteurs se focalisant souvent sur les premiers paragraphes).

Conclusion : mettez les informations importantes en premier lieu.

10. Restez positif !

La présentation positive des options suscite un état d’esprit agréable. Évitez les mots négatifs, voire les doubles négations.

Par exemple, la formule “Oups !” exprime une excuse sympathique pour les mauvaises manipulations, alors que “Erreur ! ” est directement plus critique…

Exemples de UX Writing réussis

Voici 3 marques qui ont bien intégré le concept. Les exemples : 

La page 404 de Tripadvisor

Bon exemple d'UX Writing Tripadvisor

Intelligemment conçue, la page d’erreur du site web de voyages utilise l’humour, un design agréable, mais surtout propose directement des hyperliens vers les ressources utiles (hôtels, activités, restaurants, etc).

De cette manière, la marque ne perd pas l’internaute en chemin et évite la friction ou la frustration.

La confirmation d’envoi de Mailchimp

Bon exemple de ux writing de MailChimp

Avec cette invite, MailChimp démontre qu’il connaît l’inquiétude que peut provoquer le bouton “Envoyer” et allège cette pression. Ici, l’utilisateur est rassuré de façon ludique.

Le processus de commande Blueapron (livraison de repas)

Bon exemple de ux writing de Blueapron

Simple mais surtout hyper intuitif, le processus de personnalisation de kit repas accompagne l’internaute dans ses besoins et lui suggère un choix (et des plans tarifaires) suivant son profil.

FAQ sur la rédaction UX

Vous n’avez pas le temps ou l’envie de parcourir tout l’article ? Voici les questions-réponses les plus fréquemment posées, en mode “résumé” :

Z

Qu'est ce que le UX writing?

L’UX writing est une pratique qui consiste à mettre en place une stratégie de communication visuelle et linguistique pour une expérience utilisateur optimale. Les professionnels du UX writing sont chargés d’écrire et de rédiger du contenu de manière intuitive pour faciliter la navigation des internautes et inciter à une action spécifique.

Z

UX writing : pour quelles applications ?

Il (ou Elle) peut s’appliquer à une variété d’utilisations, telles que les sites Web, les applications mobiles, les systèmes d’exploitation et même les applications d’assistant personnel. Les rédacteurs spécialisés développent également des organigrammes , des structures filaires (conceptions minimalistes de base) et d’autres outils qui communiquent les informations nécessaires.

Z

Quels sont les principes fondamentaux du UX writing ?

On citera la simplicité, la cohérence, la clarté, l’efficacité, l’intuitivité et l’accessibilité.

Z

Quel est le rôle du UX writing dans la conception d'un produit?

Un contenu intuitif et cohérent permet aux utilisateurs de mieux comprendre comment utiliser votre produit et améliorera la satisfaction globale. Cette satisfaction sera captée par les moteurs de recherche (via notamment le temps passé sur la page) et aura une incidence dans votre référencement naturel.

Z

Où trouver des ressources pour apprendre le UX writing?

Il existe de nombreuses ressources en ligne pour apprendre le UX writing, notamment des tutoriels vidéo, des blogs et des sites Web consacrés à la discipline. De nombreuses universités en ligne proposent également des cours sur l’écriture UX.

UX writing : conclusion

Grâce à sa capacité à utiliser les mots de manière stratégique, l’UX writing crée des expériences optimales qui convertissent.

Il offre une valeur ajoutée en permettant de communiquer efficacement avec les utilisateurs, de les guider tout au long de leur parcours et de susciter des émotions positives.

Dans un monde où l’attention est une denrée rare, l’UX writing joue un rôle clé en simplifiant les informations, en rendant les interfaces intuitives et en optimisant la lisibilité. En somme, un atout inestimable en marketing digital, puisqu’il combine la puissance des mots avec la science du design.

“Le poids des mots, le choc des photos”, comme le clamait le slogan publicitaire de Paris Match.

Un coup de main ?

SEO, création de sites, social média ou rédaction web ? N’hésitez pas à demander conseil. Mon équipe et moi sommes à votre disposition pour une consultation sans engagement !

Share This