Si vous vous intéressez au bon référencement de votre site, vous avez certainement entendu parler de l’importance des liens internes. Voyons comment bien travailler le maillage interne de votre site web, pour un SEO optimal

Maillage interne : définition

Mais d’abord : qu’est-ce que le maillage interne ?

Il s’agit de la création de  liens vers des pages ou articles de votre propre site web, placés dans d’autres pages ou articles de ce même site.

Dans cet article par exemple vous constaterez que je fais des liens vers d’autres articles de la même thématique SEO, ou encore vers des pages de mon propre site.

Ce sont des liens internes, qui circulent de mon site vers mon site.

Quant au maillage externe, c’est le fait de placer des liens externes vers des pages ou articles d’autres sites : des liens externes.

Ce maillage interne est important à réaliser pour votre référencement SEO

Et voilà !

Je viens de faire un lien interne…  et de cette manière, d’indiquer à vous et aux moteurs de recherche qu’un autre article est disponible à cette adresse.

Vous avez compris le principe ?

Pourquoi travailler le maillage interne en SEO ?

Un bon maillage interne est important pour le référencement de votre site. Voici pourquoi :
Pourquoi travailler le maillage interne en SEO

Pour la structure de votre site :

Votre maillage donne un aperçu de son organisation aux internautes et aux moteurs de recherche qui le parcourent.

Vos liens internes facilitent la tâche aux moteurs de recherche, via une structure plus claire.

N’oublions pas qu’il s’agit juste de robots qui parcourent votre site, il faut faire en sorte que leur navigation soir la plus aisée possible.

Pour le taux de rebond :

Le taux de rebond est une donnée qui indique les visiteurs qui ont quitté votre page sans avoir interagi avec elle. En leur proposant d’autres liens pertinents à visiter, les internautes prolongeront leur visite sur votre site web.

Pour la profondeur des pages :

Au fur et à mesure de la création de nouvelles pages, certaines URLs comment à avoir trop de profondeur : le nombre de clics nécessaires pour arriver à une page depuis la page d’accueil.

Et vous vous en doutez, il n’est pas bon d’avoir besoin d’un trop grand nombre de clics pour arriver à vos pages : au plus vous aurez des URLs trop profondes, au plus des problèmes de crawl, d’indexation ou de positionnement risquent d’apparaître…

Dès lors en construisant un bon maillage, vous réduisez ce nombre de clics des internautes et signalez à Google que la page de destination est importante aussi.

Exemple : votre page A renvoie vers votre page B. En plus de votre page A, votre page B reçoit aussi des liens de vos pages C, D et E.

Vous transmettez ainsi de l’autorité à votre page B, qui reçoit des backlinks des autres pages du site.

Comment concevoir un bon maillage interne 

Pour un linking parfait entre vos pages, on va jouer sur les facteurs suivants :

1. La pertinence :

Il s’agit de tricoter son maillage avec des pages qui touchent à la même thématique et du même champ lexical ou à peu près, pour un maillage cohérent.

C’est que l’on nomme un silo sémantique.

Dans mon propre cas, par exemple, je relie les articles SEO aux articles SEO, les articles Social Media aux articles Social Media, sauf dans le cas où un article d’une thématique trouve réellement son sens dans un article d’une autre thématique.

Quant aux pages les plus importantes de votre site, elles doivent déjà avoir leur place dans le menu principal.

On pensera par exemple à la page “Produits”, “Services”, ou même “Blog”, si vous en possédez un : cette page fera elle-même des liens vers ses pages d’articles.

Autrement dit, pensez en termes de pertinence des liens.

Il serait facile de truffer toutes vos pages de liens divers uniquement de les linker ensemble… Mais c’est un mauvais calcul.

Cela dégrade l’expérience de l’utilisateur de votre site web, et les moteurs de recherche risquent bien de le pénaliser (ils ne sont pas si bêtes !)

Restez cohérent et linkez ce qui doit l’être.

2. Les ancres de liens :

Les ancres, ce sont les expressions ou mots d’une page sur lesquelles on décide d’insérer un lien.

Un exemple : dans un texte, je vais choisir de mettre un lien avec l’expression “l’importance des balises Hn” pour mon article qui parle de ces mêmes balises.

Rien de bien compliqué jusque là.

Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est conseillé de varier ses ancres de liens. 

Reprenons notre exemple de page B, vers laquelle nous désirons créer des liens à partir de la page A, C, D, E, …

L’idéal est de changer légèrement sur chacune de ces pages le texte du lien qui va mener vers votre page B.

Faites en sorte que vos textes de liens (ou ancres) ne soient pas juste des répétitions et insérez-y des variantes pertinentes.

Un linking naturel plaira d’autant plus aux moteurs de recherche.

Ce n’est pas toujours un exercice facile et demande un peu de créativité.

Pour ma part, je fais des recherches de synonymes ou de mots connexes aux mots clés principaux, je pense à modifier la syntaxe de mes expressions…

A vos idées !

3. Le footer :

Le footer est le bandeau en bas de chaque site web avec une série d’informations. Généralement ; votre politique de confidentialité, mentions légales, coordonnées, A propos, etc.

En insérant des liens vers certaines pages dans le footer, vous donner un petit coup de pouce à votre référencement.

Petit seulement, car ces liens-là ont moins de poids que ceux insérés au coeur de vos textes, avec une ancre optimisée et dans un contexte adéquat.

Mais c’est toujours bon à prendre.

Voici un exemple du Footer du site Screaming Frog, bien travaillé pour le maillage interne.

4. Les liens verticaux :

Hormis les liens horizontaux – ceux créés entre deux pages d’une même thématique – il faudra penser à créer des liens vers des pages de menu supérieur.

En d’autres termes, pensez également à renvoyer des liens vers les pages qui composent le menu principal de votre site web, tels : que Accueil, Services, Produits, Blog, etc.

Bref pensez verticalité en plus d’horizontalité.

maillage interne liens verticaux et horizontaux

5. Les liens en Do-Follow :

Une notion importante à comprendre est l’attribut Do-Follow et son contraire, le No-Follow.

Leur différence est simple : lorsque vous donnez un attribut Do-Follow, vous indiquez aux robots des moteurs de recherche qu’ils doivent suivre et tenir compte de ce lien.

La page de destination gagne de la valeur au point de vue SEO.

A l’opposé, la balise No-Follow est essentiellement un panneau indicateur pour les moteurs de recherche leur disant « ne tenez pas compte de ceci ».

Matt Cutts de chez Google a déclaré :

Pour la plupart des liens internes de votre site, qui vont d’une page de votre site vers une page de votre site, il faut s’assurer de laisser de côté le No Follow
Source : Matt Cutts

Voilà une réponse claire quant à l’attribut à choisir pour nos liens internes : du Do-Follow !

Combien de liens internes faut-il avoir ?

Si l’une de vos pages ne possède qu’un seul lien interne – ne parlons même pas de celles qui n’en reçoivent aucun ! – il est évident qu’il va falloir ajouter des liens qui pointent vers elle depuis vos autres pages.

Alors, existe-t-il un nombre optimal de backlinks internes à avoir pour ses pages web ?

La communauté SEO s’accorde à dire que 3 ou 4 liens vers votre page de destination suffisent. Google, quant à lui, est très vague sur le sujet…

Vérifiez le nombre de liens internes que vous avez créés vers telle ou telle page et créez de nouveaux backlinks si nécessaire.

Si vous êtes comme moi sur Worpress, votre  plugin d’optimisation SEO devraient vous l’indiquer.

Plugin WP de maillage interne

Si vous cherchez à utiliser un petit outil WordPress pour vous aider, je vous conseille le plugin Rank Math SEO dont je me sers.

Il s’agit plutôt d’un plugin destiné à l’optimisation SEO générale, mais qui donne un petit coup de pouce à votre linking SEO interne, en faisant des suggestions de liens à faire entre vos pages de la même thématique.

Pratique !

Etude de maillage interne

Cas de figure : votre site est déjà bien avancé et vous désirez réaliser votre audit de maillage interne vous-même.

Pour cela, vous allez idéalement utiliser un Crawler, c’est à dire un outil qui “crawle” les URls de votre site.

Les données qui en résultent sont une liste des liens de votre site ainsi qu’entres autres, les textes d’ancres dont vous vous êtes servis.

A quoi faire attention ?

> au nombre de liens internes entrants pour votre page. Comme avec le plugin dont nous parlions juste avant, vérifiez le nombres de liens que vous avez créés pour la page de destination en question. Trop faible ? Ajoutez-en à partir d’autres pages de la même catégorie ou thématique

 

Aux ancres de liens : vous vous souvenez ? ce sont les textes cliquables qui mènent à la page de destination. Si ces ancres sont trop peu variées, revoyez votre copie en rédigeant d’autres expressions.

 

Aux liens brisés : ceux qui mènent à des erreurs (404 ou autre) et non au contenu souhaité. Il faudra corriger ces erreurs au plus vite.

 

Aux attributs Nofollow dans les liens internes, à éviter (Si Matt Cutts l’a dit !)

 

Et pour cette étude plus poussée, Screaming Frog est un outil de crawl gratuit (jusqu’à 500 Urls). Cependant, il est plutôt complexe pour les débutants.

Travailler votre maillage interne : conclusion

Comme souvent en SEO, il n’y a pas de vérité absolue et un bon maillage interne se fera au cas par cas. Malgré tout, il existe de bonnes pratiques que nous avons vues dans les points précédents.

Pour résumer, ce à quoi vous devez faire attention est tout d’abord le fait de chercher à avoir l’approche la plus naturelle possible, en variant vos ancres de liens.

Établissez des liens cohérents entre les thématiques sans chercher la suroptimisation.

C’est cela qui plaira aux moteurs de recherche, mais surtout qui rendra service à vos utilisateurs.

Ensuite, une arborescence bien pensée à la base devrait déjà apporter un bon linking à votre site.

C’est pourquoi il est nécessaire de réfléchir à son architecture : quelles catégories et sous-catégories ? quels onglets ? et comment seront-ils liés entre eux ?

Une bonne conception dès le départ, c’est un grand pas vers un maillage interne réussi.

Comprendre + Configurer les balises HN, c'est facile !

Emmanuelle Wiesemes
Emmanuelle Wiesemes

Consultante en réseaux sociaux et Community manager à Liège

J'accompagne les PME dans leur communication digitale. Découvrez mes services de stratégie social média, publicités sur les réseaux sociaux, community management ou E-réputation pour votre entreprise.

error: Content is protected !!
consequat. fringilla lectus non at ut
Des conseils et astuces pour votre communication digitale ?

Des conseils et astuces pour votre communication digitale ?

  

👉 Recevez l'EBOOK GRATUIT !

Et vérifiez bien le dossier spams ou indésirables : on n'y est pas heureux 

C'est en ordre.

Share This