Pour être présent gratuitement en local sur Google, la première chose à faire est de vous créer un compte Google My Business pour entreprise. Il assurera votre présence sur le plus célèbre des moteurs de recherche. Je vous explique la marche à suivre :

1. Google My Business : à quoi ça sert ?

Google My Business est un outil gratuit fourni par Google qui permet aux établissements locaux d’être présents dans les résultats de recherche organique (non payants).

Mais attention : le service est proposé aux commerces avec adresse uniquement, et disposant dhoraires.

Fleuristes, garages automobiles, magasins, restaurantscafés, etc.. auront tout à gagner à se créer un fiche GGMB : le moteur de recherche permettra également aux commerçants de voir leur établissement affiché géographiquement dans Google Maps.

Non négligeable, quand on sait que les recherches web exprimant une volonté d’achat à proximité ( ex : « où acheter des fleurs à Liège ? ») ont augmenté de 500% depuis 2016… !

On le comprend, vous avez donc tout intérêt à y enregistrer votre commerce pour être présent sur des requêtes géo-localisées.

Google My Business ne vous demandera pas une grande technicité, mais par contre, une implication régulière… autant le savoir !

Google-My-business-entreprise-résultat-recherche

Google My Business offre la possibilité à votre entreprise de :

Créer sa fiche gratuitement : avec photos, actualités, événements ou encore produits et leurs prix ;

Interagir avec les clients : ces derniers peuvent poster une question ou un commentaire directement via l’outil. Vous êtes immédiatement prévenu afin de pouvoir y répondre ;

Faire de la publicité payante (Google Ads) : ce que nous ne verrons pas dans cet article ;

Fournir les informations pratiques : tels que numéro de téléphone, site web, horaires d’ouverture, pour être trouvé facilement.

2. Comment créer un compte Google My Business pour entreprise ?

Créer sa fiche est plutôt simple, voici comment procéder :

2. 1. Rendez-vous sur l’URL suivante : https://www.google.com/intl/fr_fr/business/ et cliquez sur « commencer » ;

2. 2. Créez un compte Google ou connectez-vous si vous en possédez déjà un ;

2. 3. Inscrivez le nom de votre entreprise locale et cliquez sur « suivant » ;

2. 4. Insérez vos informations : adresse, le numéro de téléphone et le site web de votre établissement, si vous en possédez un ;

2. 5. Sélectionnez la catégorie de votre activité dans la liste déroulante de suggestions proposée par Google. Cherchez à être le plus précis possible ! Exemple : préférez « magasin d’articles de vêtements de football », plutôt que « magasin de vêtements » ;

Vous ne trouvez pas votre catégorie ? Utilisez cet outil en ligne, qui permet de trouver celles que Google propose.

2. 6. Enfin, le programme vous propose de faire valider votre établissement. Pour ce faire, il vous faudra choisir comment vous désirez le faire valider, le choix le plus commun étant « via un courrier postal ».

Lorsque vous aurez reçu ce code, une dizaine de jours plus tard, il vous suffira de le rentrer dans la rubrique « faire valider » du compte Google My Business de votre entreprise.

Voila pour le côté « technique »… pas trop compliqué, n’est-ce pas ?

3. Les options :

Votre compte est à présent validé ? Parfait ! Voyons ce que l’outil nous permet de faire.

3. 1. Infos de base :

Rendez-vous à présent dans la barre latérale de gauche, là où se trouvent tous vos onglets. C’est dans la partie « infos » que vous allez pouvoir vérifier vos informations (site web, horaires, congés, produits, …). N’oubliez pas de les mettre régulièrement à jour en cas de changement, c’est très important !

A présent, jetons un oeil dans le menu central supérieur, dans les options de publication :

Trois options y sont disponibles :

créer un post ;

ajouter une photo ;

créer une annonce Adwords (payante).

Créer-un-post-Google-My-Business

3. 2. Créer un post :

Cette option se décline en plusieurs sous-options : 

Nouveautés : postez ici toutes les actualités liées à votre activité. Il peut s’agir d’un nouvel arrivage, déstockage, de l’embauche d’un collaborateur, d’une rencontre avec un client, changement d’horaire, congés… bref, faites preuve d’imagination ! Ajoutez une photo ou une vidéo de 30 secondes maximum. Rédigez une légende et si pertinent, ajoutez le bouton d’appel à l’action qui mène vers une autre page web.

Offres : vous faites des promos spéciales durant l’année ? Très bonne idée !

C’est dans cette section que vous pourrez les enregistrer, avec une date de début et de fin, une description, et des options facultatives telles qu’un code coupon, les conditions générales ou encore le lien vers une autre page web.

Produits : le visuel est à ne pas négliger. Faites des photos/vidéos de vos produits. 

Utilisez cette option incontournable de Google My Business pour vous créer une vitrine web à peu de frais.

Evénements : Ici, on publie ses événements ponctuels : braderie, soirée-repas, salon, fête, etc. Une date de début et de fin seront à indiquer, ainsi qu’une description plus longue et un bouton facultatif d’appel à l’action. Mettez un lien pour renvoyer vers votre site, si pertinent.

4. Alimenter la fiche Google My Business de votre entreprise :

A présent, intéressons-nous à la manière de l’optimiser, ce qui demande un minimum de persévéranceEn effet, laisser la fiche à l’abandon est une mauvaise idée !

Ce qu’il faut savoir :

4. 1. Vos Google posts ont une durée de vie limitée :

Environ une semaine pour les posts classiques. Votre dernier post apparaîtra dans le « knowledge graph » (ce petit encadré visible à la droite des résultats de recherche).

Quant aux événements, ils coureront jusqu’à la date limite que vous aurez indiquée.

Comme sur tous vos comptes de réseaux sociaux, il est recommandé de publier régulièrement. Vous recevrez d’ailleurs de Google de régulières invitations à le faire.

Un compte alimenté régulièrement par des contenus frais est une bonne pratique pour être considéré comme un « bon élève » par le moteur de recherche.

Et dès lors… augmenter vos chances d’être mis en avant.

4. 2. Les commentaires et avis :

Les internautes ont la possibilité de laisser des commentaires/avis sur votre établissement. Vous pouvez les y encourager en insérant un lien sur vos supports digitaux (courriers électroniques, site web, …).

Ce lien vous est fourni directement via votre fiche Google My business et ressemble à ceci : https://g.page/votre-nom/review

Obtenir-avis-fiche-Google-My-Business

Certains entrepreneurs objecteront que des commentaires négatifs risquent alors d’être visibles sur le Net. Pourtant, donner cette possibilité aux internautes est une bonne idée. 

En effet, Google privilégie les établissements ayant reçu des commentaires/avisBref, cette bonne pratique fera partie d’une stratégie digitale globale de référencement naturel de votre établissement.

Lorsque vous aurez reçu des avis, il s’agira d’y répondre systématiquement. Et s’ils sont négatifs, avec beaucoup de diplomatie et orientés « solutions ». Ce qui prouvera votre professionnalisme, soignera votre e-réputation et rassurera d’autres clients potentiels. 

4. 3. Les visuels de votre commerce :

Dans vos onglets de gauche, vous trouverez la section « photos ».

Ici, il vous est proposé de publier toutes sortes de visuels pour illustrer votre établissement (intérieur et extérieur, vos produits, votre équipe, etc.) ou encore une vidéo de votre établissement.

Ne négligez pas ces options : gardez en tête – encore et toujours – que plus votre fiche est complète, meilleure sera votre visibilité !

Dans ce même esprit, n’oubliez pas votre identité visuelle en insérant votre photo de couverture et votre logo.

Les établissements qui affichent des photos récentes enregistrent généralement plus de clics vers leur site Web.

source : Google My Business

4. 4. Vos statistiques :

Sur votre page d’accueil, vous verrez à droite une tableau reprenant vos performances.

Il vous donne le nombre de vues, suivant la source des vues : via une requête tapée par l’internaute (ex : restaurant végétarien à Liège ») ou via bien l’outil « Maps ».

L’outil vous permet aussi de distinguer les modes de recherche qui ont été faits pour trouver votre établissement : via une recherche « directe » (lorsque des clients trouvent votre fiche en recherchant le nom ou l’adresse de votre établissement) ou bien via la « découverte » (lorsque des clients trouvent votre fiche en recherchant une catégorie, un produit ou un service ).

Vous pourrez également trouver ces statistiques dans l’onglet « statistiques » de votre fiche, sous forme de diagramme.

Un mode de recherche est-il préférable à l’autre ? Non !

Il faut juste avoir en tête que le mode « découverte » signifie que votre établissement commence à être trouvé sur Google via votre compte Google My Business, puisque l’on vous trouve maintenant à travers des requêtes plus générales (catégories, produits ou services).

C’est bon signe, continuez !

statistiques-Google-My-Business

Google My Business pour entreprise : conclusion

Élément d’une stratégie digitale globale, une fiche GMB est aujourd’hui indispensable. Faites-la vivre et publiez au moins une à deux fois par semaine, pour un maximum de visibilité.

Vous renouvelez votre stock ? Offrez un remise pour un jour particulier ? Engagez un collaborateur ? Fêtez l’anniversaire de l’ouverture de votre magasin ?

C’est l’occasion de prendre quelques photos, vidéos, de les repartager sur votre fiche Google My Business et sur vos réseaux sociaux…

Il se peut que cela ne soit pas dans vos habitudes au début, mais entraînez-vous à penser en mode « reportage » pour faire la promotion des petits instants de votre établissement.

Donnez-lui une vie digitale !

Veillez à toujours être cohérent + complet + réactif + régulier dans votre communication sur GMB, comme sur tous vos réseaux sociaux. 

Et si ce n’est pas votre truc, si vous n’en avez pas le temps, n’hésitez pas à me contacter !

En panne d'inspiration ? Voici 20 idées de contenus qui susciteront l'enthousiasme !

Emmanuelle Wiesemes

Emmanuelle Wiesemes

Consultante en réseaux sociaux et community manager à Liège

J'accompagne les PME à accroître leur visibilité sur les réseaux sociaux et gère leur communication digitale.

elit. ipsum dolor. libero. in Curabitur